Récupération de composants sur lampes basse consommation (LFC) Une alimentation stabilisée Haute Tension pour ancien poste batteries avec des composants de récupération.   Accueil   Récupération de composants électroniques sur les lampes “Basse consommation” (Lampes Fluo-Compactes : LFC)   Certains composants récupérés sur ces lampes  peuvent être utiles à l’amateur de radios anciennes pour le dépannage ou la réalisation de montages utiles. Exemples décrits dans cette page : -  Une alimentation stabilisée pour anciens “postes à batteries”. Remplacement d’une ancienne lampe C443. COMPOSANTS  UTILES SCHEMA  La majorité des composants utilisés sont de la récupération (en noir sur le schéma). Les composants représentés en rouge ne proviennent pas des Lampes Fluo-Compactes. - Le montage doit être alimenté par un transformateur d’isolement (et non par un “auto-transformateur” !) -  Il s’agit d’une classique régulation de tension (transistors T1, T2, T3, T4) avec une limitation courant (T5 et T6).   La tension de sortie divisée par le pont de résistances R4-R5 (point A), est asservie à la tension de référence donnée par les diodes Zéner (point B). - La résistance R1 limite le courant dans T4 à une valeur sans danger.   L’alimentation supporte ainsi sans dommage le court-circuit à la sortie. - La tension de sortie est ajustée par la résistance R4a    Sans R4a, la tension de sortie est d’environ 62 V.   L’ajout d’une résistance R4a augmente la tension de sortie (voir tableau ci-dessous). - Le courant maximum est ajusté par R6a.    La résistance R1 doit pouvoir supporter le courant maximum.   Sans R6a, le courant maximum est d’environ 85 mA.   Dans ce cas la puissance dissipée dans R1 pendant un court- circuit est :  Pr1cc = 220 x 0,085² = 1,6 W   L’ajout de la résistance R6a augmente la valeur du courant maximum (voir tableau ci-dessous).   PERFORMANCES Tension de sortie en fonction du courant débité. R4a = 68 k   (Tension de sortie à vide = 80 V) R6a =  aucune  (courant maxi = 85 mA) CIRCUIT IMPRIME   Vu coté composants.   Dimensions 75 mm x 50 mm. Montage de R4a et R6a sur supports “tulipes” (récupérés sur supports de circuits intégrés) SCHEMA   Les composants, sauf les 8 résistances, sont récupérés sur les Lampes Fluo-Compactes.   CARACTERISTIQUES  REMARQUES Valeur de la “pente”.   Par rapport aux résistances R1, R2, R3, le montage se comporte comme un “suiveur de tension” (montage collecteur commun).   Les variations de la tension d’entrée vG1, se retrouvent donc aux bornes des résistances R1, R2, R3.   Dans l’exemple ci-contre, une variations de la tension d’entrée de 1 Volt entrainera une variation du courant de sortie iA  :    iA = iE = 1/(680 50) = 0,00137 A, soit une pente s = 1,37 mA/V.   Réglage du courant Anode et stabilisation thermique. - Le transistor T3 assure le réglage du courant moyen dans l’Anode et la stabilisation thermique.    Sans T3 le montage est sujet à un “emballement thermique” destructeur (augmentation conjointe du courant anodique et de la température).    - La tension aux bornes de R3, divisée par le pont de résistances R4-R5, est asservie à la tension de référence donnée par les seuils des diodes D1, D2 et la jonction BE de T3 (soit 2,1 V environ).  Les courants moyens dans R3 et à la sortie Anode sont donc constants. Dissipateur thermique - Les transistors T1 et T2 doivent être montés sur un dissipateur thermique important.   Pour une tension anodique de 250 V et un courant de 20 mA, les transistors T1 et T2 doivent dissiper :   250 x 0,020 = 5 Watts sans échauffement excessif (75 °C maxi).   En fonctionnement cet élément devient très chaud, ce montage ne doit être monté que sur un chassis de poste bien aéré. CIRCUIT IMPRIME   Pour T3, un transistor en boitier TO92 est suffisant. Le brochage de ces boitiers est différent selon les modèles.   Vérifier à l’ohmètre les positions de l’émetteur et de la base. Le collecteur est toujours au centre.   Pour C2, on peut utiliser un condensateur 4,7 µF - 400 V de récupération, mais un condensateur 25 V serait largement suffisant. Haut de page Haut de page