V - 1925 -1926

V.1 - LE POSTE

Les lampes quittent leur perchoir et passent à l'intérieur du poste, nous avons désormais des connexions courtes, les lampes sont à l'abri des chocs et les supports de lampe à l'abri de la poussière. Le panneau avant en ébonite noire ou marbrée, ou encore en aluminium, présente toujours les divers boutons gradués, rhéostats, potentiomètres et condensateurs variables. L'arrière est en général fermé par un panneau vissé et l'on accède aux lampes par le dessus du poste au moyen d'un couvercle à charnières. Certains montages comportent des piles de polarisation destinées à fixer le point de fonctionnement de la triode amplificatrice finale.

Poste Gody - 4 lampes
A noter les perçages en haut de la face avant qui permettent d'observer la lueur des lampes. Lampes qui bientôt n'éclaireront plus...
(détail)

 

Un constructeur : " SNAP" présente un meuble formé, à sa partie supérieure, du poste proprement dit, lampes intérieures, deux volets permettent de masquer la face avant à l'arrêt ; la partie inférieure comprend le haut-parleur à col de cygne et les batteries. Mais en règle générale, le haut-parleur est séparé du poste.

 

 Publicité SNAP : Agrandir

 


A gauche, un meuble SNAP illustre ce "petit format".
Une chanson (...on) inspirée par la T.S.F.
Quelques paroles de la
Marche des radieux.

 

 

V.2 - ECHOS

- On discute dans les radio clubs de l'importance de " chauffer " chaque lampe séparément ou non, ce qui implique dans le premier cas un rhéostat par lampes.

- Les tableaux de tension plaque, permettant d'utiliser le secteur électrique pour l'alimentation des postes, sont bien au point. Il n'en est pas de même pour l'alimentation 4 Volts des filaments des lampes et les constructeurs d'accumulateurs et de rechargeurs d'accus ont encore de beaux jours devant eux.

- Le champion de la " Super-Réaction ", le Docteur Titus Konteschweller présente un poste à 2 lampes et annonce que les postes à grand nombre de lampes sont appelés à disparaître. " Les progrès de la T.S.F. seront basés sur une réduction très importante des lampes avec un travail plus grand effectué par celles qui resteront " (publicité parue dans l'Antenne du 07/11/1926).

- " Le C119 ", le bouquin de R Alindret en est allègrement à sa 6ème édition.

- Il y a 130 000 auditeurs en Grande Bretagne.

- Nous venant d'Amérique, patrie des distributeurs automatiques, le "Radio Slott" vous permet contre un " nickel " de 5 cents, de bénéficier pendant 5 minutes de l'écoute d'une station de Broadcasting au choix.

 

Voir : origine de l'appellation "C119"
(doc. Jacques DENYS)
V.3 - LES LAMPES - L'ALTERNATIF

L'alimentation totale des récepteurs par le courant alternatif n'a jamais cessé d'être à l'ordre du jour. Si une partie du problème a été résolue, la tension plaque, l'autre partie, celle du chauffage des filaments est plus délicate : il faut assurer la constance du chauffage et on a toujours été obligé de recourir à des courants rigoureusement continus.


Boîte totale d'alimentation MONOPOLE pour secteur 110 V alternatif.
Remplace les batteries 4 et 80 Volts.

 

Quant à la lampe " batterie ", petit à petit, elle se spécialise. La marque Radiotechnique propose "une lampe pour chaque besoin".

Nous en arrivons donc en 1926 à la formule "une place pour chaque lampe, chaque lampe à sa place" alors qu'hier encore vous trouviez ce conseil dans les journaux de T.S.F. : "Essayez de changer vos lampes de place, une mauvaise détectrice peut être une bonne amplificatrice".

Pour terminer ce chapitre, il faut citer les lampes rénovées ou régénérées : des maisons spécialisées rendent une deuxième vie à votre loupiote

Citons aussi la lampe MICROLUX, lampe à deux filaments. Pour 37,50 Frs vous avez la possibilité, lorsque le premier filament est " grillé " de connecteur le deuxième filament… et la lampe se trouve à nouveau en service.

Lampe MICROLUX.
A droite, le fil de connexion du second filament qu'il fallait relier à la broche voisine pour remplacer le premier filament grillé.

 

V.4 - LE POINT FIN 1926 - L'AUDITEUR

Le C119, récepteur classique, conserve ses fidèles. Mais près de lui, voici lancé par les Etablissements Radio LL le Bloc Superhétérodyne qui pour 495 Frs va permettre de transformer instantanément votre récepteur à lampes en " super ". La publicité précise que ce bloc utilise le système d'accord du récepteur.

Maintenant, à coté de la race de l'amateur bricoleur, dont le poste "est un but de recherches perpétuelles, une nouvelle clientèle est née, c'est l'auditeur, tout simplement. Celui qui attend de la T.S.F. de bonnes soirées au coin du feu, passées à écouter dans les meilleures conditions de réception, une pièce de théâtre, de la musique, des nouvelles tout ce dont il peut faire le choix dans les programmes qui paraissent maintenant chaque semaine dans les journaux spécialisés.

Et tandis que le premier va continuer ses expériences dans de nouveaux montages qui le satisferont d'autant plus qu'ils sont plus compliqués (il s'attaque maintenant au superhétérodyne… voila de bonnes heures en perspective), le second va demander aux constructeurs des postes de réception les plus perfectionnés pour avoir une reproduction musicale fidèle, mais en même temps plus simples à manipuler, à régler.

Ce qui se passe dans la boîte les laisse indifférents et il y a d'ailleurs peu d'occasions d'ouvrir le ventre du récepteur, la technique du poste de T.S.F. 1926 se signale par une amélioration très nette de la qualité des bobinages, condensateurs variables, supports de lampes, résistances, etc… Seule, paradoxalement la partie basse fréquence dont dépend la qualité sonore, est bien souvent négligée.

Page précédente

Page suivante

Début