IV - LE POSTE DE TSF EN 1924

IV.1 - DESCRIPTION GENERALE

Vous pouvez reconnaître au premier coup d'œil un poste de T.S.F. de 1924, bien qu'il soit difficile d'établir un critère parfait, chaque amateur ou chaque artisan s'ingéniant à une présentation originale.

Les boutons, à index ou à jupe graduée, les plots en cuivre, les manettes en ébonite, sans compter les longs manches isolants également en ébonite sont disposés tantôt sur le panneau horizontal, lui aussi en ébonite noire, tantôt sur le panneau vertical, mais les lampes sont encore en général à l'extérieur du poste. Cette belle rangée de T.M. ou de radio-micro sur le dessus du récepteur n'est pas le moindre orgueil du sans-filiste de l'époque.

 

Voici, une version 3 lampes d'un montage fort en vogue chez les amateurs : 1 lampe "détectrice à réaction" 2 lampe B.F. ; écoute sur petit haut-parleur.

Sur le dessus en ébonite, les bornes à relier à l'Antenne, la Terre, le haut- parleur et les batteries d'alimentation.

Un commutateur à plot "P / S", branchement en Série ou en Parallèle de la bobine et du condensateur variable, permet d'adapter au mieux le poste avec l'antenne (P convient mieux à une antenne courte, S à une antenne longue).

Un 2ème commutateur " 3L / 2L " offre la possibilité de fonctionnement sur 3 ou 2 lampes (toujours l'économie du courant de chauffage) pour les émetteurs peu éloignés.

Le réglage du condensateur variable d'accord est effectué par un bouton à jupe, gradué de 0 à 100. Un deuxième bouton, en bout d'axe, permet un réglage fin de l'accord.

Les bobines ou " selfs ", interchangeables et dont l'une est fixe, sont placées sur le coté. La " self " mobile est pourvue d'un long manche pour éviter l'effet de la main sur le réglage plutôt instable de la " réaction ".

On trouve aussi sur le dessus du poste deux rhéostats de chauffage pour agir séparément sur la détectrice à réaction et l'amplificateur Basse Fréquence.

 

Le poste est équipé de lampes à faible consommation "RADIOFOTOS"
Conseils d'utilisation des lampes :
voir étiquette
 A l'intérieur du poste, câblage " aéré " en fil de cuivre nu et rigide.

  

IV.2 - ECOUTEURS - DIFFUSEURS - HAUT-PARLEURS JUSQU'EN 1924

En 1924, les écouteurs employés pour la téléphonie sans fil sont des écouteurs de téléphone montés en série sur un casque serre-tête. Il est recommandé d'employer des écouteurs de 500 à 1000 Ohms pour la réception sur galène tandis qu'avec les appareils amplificateurs à lampes nous trouvons 2000, 3000 et même 5000 Ohms.

Mais puisque la réception sur casque ne satisfait plus l'amateur, il va essayer d'adjoindre à ses écouteurs des pavillons en tôle assez semblables aux pavillons de phonographes à rouleaux.

Puis équipé d'un électro-aimant plus puissant que celui de l'écouteur, voici le haut-parleur muni de ses systèmes renforçateurs de son : pavillons ou diffuseurs.

On peut dire que tout a été essayé par les constructeurs de ces premiers haut-parleurs, pour éviter les déformations, vibrations inhérentes aux pavillons et nasillements provenant de la membrane qui se colle sur l'aimant.

Pavillons en laiton, ébonite, carton, fixés sur col de cygne en matière moulée… Nous en avons eu également en bois et, parait-il, même en terre cuite.

P. Hémardinquer dans son livre " Le poste de l'amateur de T.S.F. ", nous mentionne la construction de pavillons à double parois entre lesquelles se trouve un liquide oléagineux….

Pavillons droits en forme de cornet à frite ou plus ou moins recourbés, dans les placards publicitaires des journaux spécialisés de 1924, les haut-parleurs à col de cygne voisinent avec les diffuseurs. Leur réglage s'effectue toujours en faisant varier à l'aide d'une vis, la distance séparant l'électro-aimant de la plaque ou de la membrane vibrante.

 

Ci-dessous, de gauche à droite :

- Petit HP col de cygne et écouteur PIVAL. Le "moteur" du HP est identique à celui d'un écouteur, le pavillon métallique amplifie le son produit par la membrane.

- Diffuseur GAUMONT LUMIERE, membrane en papier plissé.

- Diffuseur RADIOLAVOX, membrane conique en carton.

Page précédente

Page suivante

Début